POIL DE CAROTTE

ASSOCIATION pour enfants tristes

Accueil > 1- VIOLENCES... > Maltraitance gynécologique

Maltraitance gynécologique

dimanche 31 juillet 2016, par Jeanne HILLION

Maltraitance gynécologique

Lors d’une consultation, d’un accouchement, d’une IVG… le corps de la femme ne lui appartient plus. Tout au long de leur vie, les femmes livrent leur corps à des gynécologues - pas toujours respectueux, parfois méprisants...

Quand elle survient, la maltraitance médicale est une réalité que les femmes taisent, car elle reste perçue comme inhérente à la condition féminine.

Plusieurs enquêtes dans la presse et sur internet ont signalé les pratiques archaïques dont les femmes peuvent être victimes dans leur parcours de santé. Au printemps 2014, des sages-femmes alertent sur le « point du mari » : un geste clandestin – ou pas – qui consiste à recoudre une épisiotomie par quelques points de suture supplémentaires - supposé accroître le plaisir de l’homme lors des rapports sexuels.

En février 2015 surgit sur la toile, le scandale des touchers vaginaux sur patientes endormies. Quelques mois auparavant sur tweeter, le hashtag « #PayeTonUtérus » avait déjà « fait le buzz ».

Des centaines de femmes ont raconté leurs expériences douloureuses chez le (ou la) gynécologue : paternalisme, sexisme, conseils dépassés, examens brutaux, paroles humiliantes, homophobie, absence de consentement,…

EMISSION de FRANCE CULTURE à réécouter en cliquant ici

18.07.2016

54 min, Avec :

Marianne et Sophie
Anne-Charlotte Husson
Martin Winckler, médecin
Clara De Bort, spécialiste des droits des femmes
Jean Marty, président du Syngof (syndicat des gynécologues et obstétriciens de France)
Elisabeth Paganelli, gynécologue
Marie-Hélène Lahaye, juriste

Pour aller plus loin :

GYN&CO, une liste de soignantEs féministes

Tumblr : Je n’ai pas consenti

Mediapart : Maltraitance médicale des femmes

Le blog de Marie-Hélène Lahaye sur le site du Monde : Les maltraitances gynécologiques dénoncées sur France Culture

L’Obs - Rue 89 : Pour en finir avec la maltraitance gynécologique

Metronews : Pour en finir avec la maltraitance gynécologique

Slate : De nouveaux témoignages accablants sur les maltraitances gynécologiques

The French patients subjected to intimate examinations - without consent, une vidéo disponible du 3 octobre 2015 sur le site de BBC News

La Vie : Sur les docks. La Maltraitance gynécologique

Sur France Culture, le corps des femmes et le corps médical, un article de Carole Lefrançois publié le 19/11/2015 sur le site de Télérama

Et de nombreux commentaires d’auditeurs à retrouver également sur les pages de France Culture : "Il me fait un bisou sur un sein" : maltraitance gynécologique, vos témoignages ; Sur la page Facebook de France Culture


Voir en ligne : Maltraitance gynécologique sur France Culture


Bibliographie

Aspects psychosomatiques de la consultation en gynécologie Elsevier/Masson, 2007
Le chœur des femmes

Aspects psychosomatiques de la consultation en gynécologie
Michèle Lachowsky, Diane Winaver

Format (l x h) : 135 x 210 mm| Editeur : MASSON| Date de publication : 11/2007| Nombre de pages : 320| ISBN : 9782294068164| Langue(s) de publication : Français

Livres
19,50 €
Table des matières

I Les âges de la vie. 1. La consultation à l’adolescence. 2. Le temps de la grossesse. 3. Postpartum. 4. Ménopause. 5. Le grand âge ou la consultation de la femme âgée. II Au fil des consultations. 6. Les menstruations. 7. Désir d’enfant et infertilité. 8. Une consultation de contraception. 9. Une demande d’interruption volontaire de grossesse. 10. Les douleurs pelviennes chroniques et les douleurs du sexe. 11. Les dysfonctionnements sexuels féminins. III Regards sur quelques pathologies. 12. Infections gynécologiques basses. 13. Les vulvodynies. 14. Endométriose. 15. Col utérin, papillomavirus et cancer. 16. Corps utérin. 17. Cancer de l’utérus, cancer de l’ovaire. 18. Cancer du sein.

Le choeur des femmes

Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de « Médecine de La Femme », dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste ! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit ? Qu’il va m’enseigner mon métier ? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre. -Quatrième de couverture- (date de publication : 10 septembre 2009)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.