POIL DE CAROTTE

ASSOCIATION pour enfants tristes

Accueil > 1- VIOLENCES... > PTSD ESPT prise de conscience de l’urgence sanitaire ?

PTSD ESPT prise de conscience de l’urgence sanitaire ?

mardi 15 mai 2018, par Jeanne HILLION

Ayant pris conscience de l’urgence sanitaire entourant cette pathologie, les pouvoirs publics promettent l’ouverture, d’ici 2019, de 10 unités dédiées à la prise en charge du psychotraumatisme.

Gérard Lopez [1]plaide pour un dépistage systématique des maltraitances  :

« On interroge bien les patients sur leurs antécédents chirurgicaux ou allergiques, pourquoi pas sur les violences graves auxquelles ils ont déjà été exposés. »

C’est d’ailleurs ce que prône désormais l’association américaine de pédiatrie.

« Les recherches sur le sujet avancent, poursuit le praticien, nos pratiques doivent aussi progresser  ! »

article de Marie Boëton

à lire sur le site du journal LACROIX
https://www.la-croix.com

Une enquête menée par un laboratoire de l’Inserm à Caen, dédiée à l’étude de la mémoire humaine et dirigée par le neuropsychologue Francis Eustache, Directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE).

Elle fait partie plus largement du « programme 13 Novembre », enquête d’envergure et transdisciplinaire (CNRS-Inserm) sur la construction de la mémoire d’un événement hors normes.

13-Novembre est un programme de recherche transdisciplinaire qui se déroulera sur 12 ans. Son objectif est d’étudier la construction et l’évolution de la mémoire après les attentats du 13 novembre 2015, tout en pensant l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective.


[1La violence et ses traumatismes, le docteur Lopez les connaît. Médecin généraliste pendant dix ans dans une cité HLM de la Goutte-d’Or, dans le XVIIIe arrondissement, psychiatre pendant dix autres années aux urgences médico-judiciaires de l’Hôtel-Dieu, Il n’existait alors aucune formation spécifique en direction des policiers, médecins, magistrats, en contact quotidien avec la violence. C’est la vague d’attentats de 1986, et le regroupement des victimes en associations qui a fait émerger le besoin d’une prise en charge par des médecins spécialement formés. Le diplôme universitaire de victimologie a été créé en 1993.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.