POIL DE CAROTTE

ASSOCIATION pour enfants tristes

Accueil > 7- INFOS > La Belgique fête ses 175 ans

La Belgique fête ses 175 ans

mardi 15 février 2005

sur le site du routard :

La Belgique fête ses 175 ans

La Belgique, ridée ? À une époque où les commémorations remportent un franc succès auprès de l’opinion, c’est le regard tourné vers l’avenir que la Belgique fête cette année son 175e anniversaire. Une soixantaine de manifestations sont prévues à travers tout le pays, tout au long de l’année. Expositions, concerts, folklore... L’année 2005 sera belge ou ne sera pas.

© Office Belge de Tourisme Wallonie-Bruxelles

Il était - une fois - la Belgique...

Petite sélection d’expositions

Le 21 juillet, apogée des festivités

P’tites adresses

Pour en savoir plus

: : Il était - une fois - la Belgique...
Août 1830. Au Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles, on joue La Muette de Portici, l’opéra du compositeur français Daniel-François-Esprit Auber. Alors que le ténor entame son couplet libérateur : « Amour sacré de la patrie, rends-nous l’audace et la fierté ! À mon pays, je dois la vie, il me devra la liberté ! », une émeute se déclenche parmi les spectateurs. Les Belges, membres du royaume des Pays-Bas depuis le Congrès de Vienne (1815), vivent mal le mariage forcé avec les protestants hollandais. Le désir d’indépendance grandit. En septembre 1830, inspirés par la révolution de Juillet à Paris, les insurgés venus de tout le pays affrontent à Bruxelles les troupes hollandaises et parviennent à les chasser dans la nuit du 26 au 27 septembre. Le 4 octobre 1830, l’indépendance de la Belgique est proclamée.
2005. L’État belge a 175 ans. C’est un pays moderne, dynamique. Pour autant, folklore et traditions n’ont pas disparu, bien au contraire. Et ceux qui ne résument la Belgique qu’à ses frites et à ses blagues risquent d’avoir des surprises. Ici, au « plat pays », le particularisme est érigé en institution. Tout au long de l’année, des marches, des parades, des processions (chaque village a son saint patron), des cortèges historico-religieux et des carnavals (de traditions rhénane, wallonne ou du laetare) animent la vie des communes.
À l’occasion de ce 175e anniversaire, la Belgique a décidé de mettre en valeur ce patrimoine internationalement reconnu. Ainsi, pour la première fois dans l’histoire du pays, les géants vont se rencontrer et les cortèges défiler ensemble au cours d’un « cortège des cortèges... folklorique et traditionnel ».

: : Petite sélection d’expositions
De nombreuses manifestations culturelles animeront cette année 2005. On retiendra en particulier trois expositions qui se tiendront à Bruxelles. La première, « La Belgique visionnaire. C’est arrivé près de chez nous », parce qu’elle a pour auteur Harald Szeemann. Le commissaire d’exposition spécialiste de l’art contemporain a souhaité sortir des chemins battus pour montrer une Belgique faite de contradictions, tiraillée entre croyances et marginalité, révoltes et traditions. La Belgique vue par Harald Szeemann regroupe de grosses pointures, que l’on découvrira à travers un parcours thématique : l’art plastique (Magritte, Ensor, Delvaux...), l’architecture (Victor Horta, Henry Van de Velde...), la musique, la littérature et le cinéma. L’exposition se tiendra au Palais des Beaux-Arts, du 18 février au 15 mai.
La seconde expo se veut grand public, sans pour autant tomber dans la vulgarisation. « Made in Belgium » retrace l’histoire du pays sous tous ses aspects à travers douze thèmes (bande dessinée, sport, sciences, arts décoratifs, arts plastiques, folklore...). Le visiteur ira à la rencontre des personnages belges les plus illustres, de Tintin à Eddy Merckx, en passant par Jaques Brel. Près de 4 000 pièces, en provenance de 200 musées du monde, seront exposées au Centre Van Der Borght du 7 mars au 31 décembre 2005. C’est la plus grande exposition sur la Belgique jamais organisée.
Enfin, « Art Nouveau et Design, 1830-1958 » (Musée royal d’Art et d’Histoire, du 25 mai au 31 décembre 2005) offrira un formidable panorama des arts déco depuis la création de l’État belge. Une grande partie de l’expo sera consacrée à l’Art nouveau et à des créateurs comme Horta et Van De Velde. Ces noms ne vous parlent pas ? Pas de panique, les non-initiés seront les bienvenus. En plus, cette exposition vous donnera plein de bonnes idées pour aménager votre home sweet home !

: : Le 21 juillet, apogée des festivités
Le 21 juillet a lieu la fête nationale belge. C’est ce jour-là qu’en l’an 1831, Léopold Ier prêta serment et devint roi des Belges. Pour le 175e anniversaire de l’indépendance du pays, les journées des 20 et 21 s’annoncent particulièrement animées dans la capitale. Les festivités commenceront le mercredi 20 à 16 h 30 avec un immense rassemblement de fanfares. Celui-ci sera suivi par le bal national, place du Jeu de Balle. Le lendemain, passé le traditionnel défilé militaire, une grande fête populaire se tiendra au parc de Laeken de 16 h à 21 h. Elle se poursuivra à l’Atomium avec le « spectacle du 175-25 ». Ça va swinguer !
Enfin, n’oubliez pas qu’il s’agit en réalité d’un double anniversaire : le 175e anniversaire de l’indépendance de la Belgique, ainsi que le 25e anniversaire du fédéralisme. Le gouvernement fédéral et la région wallonne ont choisi de s’associer pour célébrer ce double événement. Aussi, dès septembre 2005, rendez-vous également à Namur, Stavelot, Marcinelle et dans tout le sud de la Belgique pour... faire la fête, cela va sans dire !

: : P’tites adresses
Où dormir à Bruxelles ?
Les hôtels ne sont pas bon marché à Bruxelles. Heureusement, il existe quelques bonnes auberges de jeunesse et quelques petits établissements type pension de famille.
- Centre Vincent Van Gogh CHAB : rue Traversière, 8, 1210. Tél. : 02-217-01-58. Fax : 02-219-79-95. C’est l’établissement de Bruxelles qui fait le plus routard. Uniquement pour les 17-35 ans. Comptez 9,50 à 22 € la nuit en chambre de 1 à 10 lits, petit-déjeuner inclus.
- Résidence Les Écrins : rue du Rouleau, 15, 1000. Tél. : 02-219-36-57. Fax : 02-223-57-40. Internet : www.lesecrins.com. Il existe 2 chambres à 55 € avec sanitaires sur le palier. Sinon, chambres doubles avec sanitaires (bain ou douche) de 75 à 80 €, p’tit dej’ compris. Au calme et au centre, très bien entretenu, très bon accueil.

Où manger ?
Le Pré Salé : rue de Flandre, 20, 1000. Tél. : 02-513-65-45. Fermé les lundi et mardi. Comptez 10 à 15 € pour un plat. Plus brusseleir, tu meurs ! C’est le temple de la croquette de crevettes, de la tête de veau en tortue, mais surtout des grosses moules charnues en saison, grande spécialité de la maison. Ici, on ne sert que de la Golden, la Rolls des moules de Zeelande !

Laure Duchêne
Mise en ligne le 11 février 2005

: : Pour en savoir plus
- Le site internet de l’événement : www.175-25.be.
- Le « PASS 175-25 » offre une entrée dans chacune des expositions participantes (elles sont au nombre de 14). Le pass est en vente par téléphone au 07-02-175-25, par Internet sur www.175-25.be , dans tous les bureaux de poste, ainsi qu’aux entrées des musées et salles d’exposition concernées. Il coûte 30 €.
- Office belge de tourisme Wallonie-Bruxelles et Flandre : 21, bd des Capucines, 75002 Paris. Tél. : 01-47-42-41-18 pour Wallonie-Bruxelles et 01-42-66-37-41 pour la Flandre. Internet : www.tourismebelgique.com.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.