POIL DE CAROTTE

ASSOCIATION pour enfants tristes

Accueil > 1- VIOLENCES... > COMPRENDRE LA VIOLENCE PERVERSE > LA VIOLENCE PERVERSE

LA VIOLENCE PERVERSE

vendredi 7 juillet 2000, par Jeanne HILLION

Jeanne HILLION le 7 juillet 2000

Qu’on l’appelle harcèlement moral, harcèlement psychologique, cruauté mentale, méchanceté, maltraitance psychologique, mobbing , la violence perverse, sous toutes ses formes, est une atteinte grave au respect de l’autre et à la dignité humaine.

Le harcèlement dans la sphère privée

Il existe plusieurs associations contre le harcèlement au travail. Mais qu’en est-il des victimes du harcèlement privé ?

 [1]
Paradoxalement, alors que la famille ou la personne avec qui l’on a un lien d’amour est censée nous aimer, nous réconforter, nous protéger, il arrive, qu’au contraire, l’on soit brimé, insulté, rabaissé. La personne profite de ce lien pour en retirer du pouvoir, de l’importance à nos dépens.

Le harcèlement dans la sphère privée

Il existe plusieurs associations contre le harcèlement au travail. Mais qu’en est-il des victimes du harcèlement privé ? Paradoxalement, alors que la famille ou la personne avec qui l’on a un lien d’amour est censée nous aimer, nous réconforter, nous protéger, il arrive, qu’au contraire, l’on soit brimé, insulté, rabaissé. La personne profite de ce lien pour en retirer du pouvoir, de l’importance à nos dépens.
Pire encore, la famille a toujours été protégée et le législateur s’interdit de s’occuper des affaires privées des personnes. D’où la porte ouverte à tout les abus.

Une attitude déstabilisante

Mais, évidemment, le piège vient de ce que cette relation est basé sur les affects : Très souvent les sentiments que l’on ressent ou le lien de dépendance qui nous lient à cette personne nous empêchent de comprendre, de prendre conscience, de réagir. Le pervers narcissique, sous des dehors souriants et une apparence aimante, arrive à détruire une personne par des paroles d’humiliation, des ambiguïtés, des mots qui tuent, des situations qui ont l’apparence de la normalité mais que l’on sent confusément illogiques sans vraiment savoir en quoi.

Son attitude est déstabilisante car il n’y a pas franchement de la méchanceté : égoïsme et excuses s’alternent, méchanceté et embrassades se suivent si bien qu’on ne sait plus. Un accès de fureur ici, un regard angélique ou surpris tout de suite après. On vous fait un cadeau tout de suite après une crasse. Si vous restez dans le dépit, vous devenez le ou la rancunière. Si vous doutez, vous êtes parano. De toutes façons vous ne comprenez pas ! vous n’avez pas d’humour, vous n’êtes pas moderne, vous avez l’esprit mal tourné ! voire vous êtes le fou.

Que se passe-t-il en vérité ?

C’est l’ambiguïté qui vous met mal à l’aise et c’est elle qui permet à l’agresseur de nier : les choses sont toujours faites à la limite de la Loi, à la limite de l’insulte, à la limite de l’humour...Quelque chose lui permettra de s’en sortir si vous vous plaignez : on trouvera un ton gentil pour dire une crasse. Un mot d’amour dit sans amour, ou dans la même phrase deux affirmations contradictoires etc. Et puis, l’agresseur se présente toujours comme souffrant plus que vous. Ça pleure, ça se plaint, ça se lamente...ça vous vole la vedette quand vous avez envie de parler de vous.

L’agresseur dit que lui-même souffre, et souvent, oui, ce sont des gens qui ont été démolis dans leur enfance ou détruits par la jalousie mal assumée par rapport à un frère ou une sœur. Même si cette personne souffre, elle fait preuve d’un manque de respect pour sa victime. Celle-ci n’est pas appréhendée en tant que personne libre. L’agresseur tente de lui imposer sa volonté par la force ou par les larmes, par la pitié, parfois par des cadeaux inappropriés ou impossible à rendre.

Un préjugé : la fragilité de la victime

La victime n’est pas quelqu’un de fragile, contrairement à ce que l’on croit : c’est quelqu’un de généreux, qui apporte chaleur et Amour. Quelqu’un qui aime et qui a du cœur. Toutes les victimes rencontrées sont des personnes qui ont du caractère, du tonus. En un mot : de l’énergie et c’est bien de cela qu’il s’agit : elle a été choisie pour ça !

Si la victime se sent épuisée, ce n’est pas dans sa nature, c’est seulement que le pervers ou la perverse qui l’a choisie arrive à lui aspirer son énergie. La difficulté, c’est que souvent la victime croit en l’Amour, à son pouvoir transformateur, guérisseur etc. Que de déception lorsque des années après, on se rend compte qu’on a jeté des perles au pourceau ! L’autre n’a pas changé ! il est, elle est insatiable. La plupart des victimes ont pensé que le problème venait d’elles, elles ont tenté de se " soigner ", elles n’ont pas été crues, ou le psy leur a demandé de se poser des questions sur ce qui, en elles, a provoqué cette relation.

La force du pervers : un instinct très fort et troublant, certaines victimes sont effarées et il leur semble que leur agresseur a une sorte de clairvoyance démoniaque : si on tente de déjouer son attention, on a l’impression qu’il sait tout. Lorsqu’il sent que vous allez vous en aller, lorsqu’elle pressent que vous avez compris, la fureur redouble !

Heureusement, de plus en plus de psychologues se forment à cette forme toute spéciale d’agression. Un psychanalyste raconte dans ses livres comment ses propres patientes sont arrivées à le déstabiliser alors qu’elles étaient venues soi-disant se soigner !

Le climat relationnel

Cette violence perverse finit par dégrader considérablement le climat relationnel et l’image de soi. Elle crée des conditions relationnelles déplorables qui ont des conséquences désastreuses sur la santé psychique de la victime. Car la grande stratégie du pervers, c’est que chaque fait pris isolément peut passer pour une broutille et on peut même vous reprocher une mauvaise interprétation ou d’avoir l’esprit tordu. Le plus souvent c’est l’agresseur qui se pose en victime. La santé de la victime s’altère, on peut assister à une somatisation de la souffrance psychologique (asthme, obésité, eczéma, psoriasis) même lorsqu’on est adulte.

A la longue ces attaques mettent en péril la santé physique et psychique de la victime.

Soouvent, on a honte de ne pas avoir pris conscience avant. Honte aussi d’avoir fait subir cela à ses enfants. Le mécanisme de l’emprise est telle que vous ne pouviez pas faire autrement. rejoignez l’association et vous entendrez de la part des autres membres la même stupéfaction.

Le cas particulier de l’enfant

L’enfant cassé

Imaginez alors la dépendance d’un enfant par rapport à son père, sa mère, un adulte proche de lui et censé lui apporter réconfort, protection, soutien pour grandir et se libérer des entraves de l’enfance.

Cet adulte sait qu’il a, face à lui, un être malléable. Il se sert de l’enfant pour ressentir du pouvoir, pour exister aux dépens de l’enfant et de son énergie. Et jamais l’agresseur ne se remet en question. L’enfant se demande toujours si ce n’est pas lui qui est la source du problème : l’autre étant tellement sûr(e) de lui ou d’elle, on finit par douter de soi ! Ce doute enlève à l’enfant victime toute identité. Comme rien ne se voit en dehors, l’adulte est tellement manipulateur qu’il passe fort bien en société, l’adulte étant adulé par l’enfant, l’enfant a la certitude, qu’il n’a pas le DROIT d’exister. Pas droit au bonheur, pas droit à l’enfance. Il n’est plus que l’OBJET de l’adulte agresseur et ne peut plus être SUJET.

Cette attitude est une maltraitance grave . Mais une maltraitance qui n’est pas reconnue comme telle. C’est pourquoi l’association POIL DE CAROTTE a été créée.

L’enfant n’est plus considéré comme un être en devenir : il n’est qu’un objet . Celui du désir du parent. Il n’a pas droit à son propre désir.

Conséquences graves

***************************

Même si l’on a du mal à la nommer, cette conduite abusive est une agression. Le pervers narcissique a une force incroyable car sans jamais avoir mauvaise conscience, il arrive à déstabiliser sa victime jusqu’au plus profond d’elle-même, à la limite de la vie et de la mort. Son action est inhumaine car la victime n’existe pas pour lui comme personne mais seulement en tant qu’objet à vampiriser, à rabaisser. Les victimes qui sont souvent choisies pour leur force de vie et leurs qualités, finissent, soit vampirisées, n’ayant plus aucune volonté, soit avec des idées de suicide qui les étonnent elles-mêmes. Sans s’en rendre compte, elles ont été prises dans une toile d’araignée. Leur socle s’est dérobé sous elles !

Une atteinte grave à la dignité de la personne

Ce processus a mené certaines victimes à une telle déstabilisation qu’elles ont fini par se suicider.

Selon Marie-France HIRIGOYEN, psychanalyste et psychiatre : « La violence perverse confronte la victime à sa faille, aux traumas oubliés de son enfance. Elle vient exciter la pulsion de mort qui est en germe chez chaque individu. Les pervers cherchent chez l’autre le germe d’autodestruction qu’il suffit ensuite d’activer par une communication déstabilisante. La relation avec les pervers narcissiques fonctionne comme un miroir négatif. La bonne image de soi est transformée en non-amour. »

Aucun soutien de la part de l’entourage

Autour de soi pas de soutien car le pervers passe toujours pour quelqu’un de formidable. Evidemment ! Ne vous en désolez pas : puisque son arme, c’est la séduction. Ne tentez pas de convaincre vos amis ou les gens de votre famille. C’est inutile. Plus vous tenterez et plus vous heurterez leur logique et crisperez leur refus ! Eliminer les faux amis. N’essayez pas de convaincre ceux qui ne vous croient pas. Le pervers narcissique sera toujours plus fort que vous dans l’adversité.

Les personnes que vous aimez vous décevront : il faut comprendre que la séduction est forte, et qu’il leur faut un effort pour accepter l’idée qu’elles ont été bernées.

Comment en parler ?

Le harcèlement des pervers narcissiques est une agression particulière dans la mesure où en général il n’existe aucune preuve de cette agression. Il est très difficile pour la victime d’un pervers narcissique de recourir à la justice et face à certains intervenants (pédiatre, médecin, psychologue, assistante sociale, éducateur, et même psychiatre), rares sont ceux qui vous secourent.

Si l’interlocuteur n’a pas connu l’expérience ou s’il n’a pas une grande ouverture d’esprit et d’écoute humaine, la victime n’est pas crue.

Et il est déjà tellement difficile sinon impossible d’expliquer ce qui se passe tant la situation est complexe. En vérité, lorsqu’on cherche à expliquer, on se trouve ridicule parce que les faits semblent anodins.

Cela vient de la perversion de l’agresseur : aucune remise en question de l’agresseur d’une part d’où son pouvoir de conviction et de manipulation, par contre, sentiment de culpabilité et malaise de la victime, lorsque la victime ne se retrouve pas elle-même accusée publiquement ou juridiquement . Il faut en parler aux gens qui l’ont vécu, aux professionnels qui vous croient, aux associations qui connaissent le phénomène.

une question qui revient souvent :

"un pervers narcissique peut-il changer ? "

les victimes qui croient à l’AMOUR REDEMPTEUR see posent souvent cette question pour savoir si elles doivent continuer à lutter ou si elles doivent abandonner la lutte et s’en aller ou divorcer.
Pour le bonheur de la victime, la bonne question n’est pas celle-ci.
Car il est évident qu’un pervers narcissique est non seulement INCAPABLE de changer mais cela serait dangereux pour son psychisme. Comme dit Gérard LOPEZ, le vampire ne peut pas se regarder dans le miroir (du travail sur soi). Ils arrivent à destabiliser même leur psychanalyste !
Les pathologies sont très ressemblantes, les comportements sont ressemblants. On ne doit pas confondre un pervers narcissique avec un paranoiaque, un égoïste pathologique ; un manipulateur ou un borderline etc etc.....ni même avec un narcissique tout court .

Il y a mille pathologies où on cherche à culpabilier, détruire, à faire souffrir l’autre.

Le langage courant fait l’amalgame entre tout ça. Or, la perversité narcissique est très particulière.

Donc ne prenez pas une décision qui engage toute votre vie sur un diagnostic qui serait faux.

Par contre , ce dont vous êtes sûr c’est que VOUS N’ETES PAS HEUREUX ou HEUREUSE !
Le piège de cette question est un vrai piège : " Il dit qu’il va changer." , elle dit qu’elle va faire des efforts etc
en tout cas un bon conseil : n’allez surtout pas faire une thérapie avec votre agresseur ou votre compagne perverse : C’est l’endroit idéal le plus piégeux qui soit pour vous et l’occasion préférée des pervers.

Les solutions

Il est important, si ce n’est vital, de se regrouper et de se faire soutenir.

Il ne faut pas rester isolé. Il faut se grouper, contacter des associations. Il faut se faire aider par un psy qui reconnaît l’existence de ce phénomène. La seule solution est de quitter définitivement l’agresseur.

La justice

Seule la justice pourra apporter une solution. Les juges, bien que certains restent accrochés à d’anciens systèmes, notamment refuser d’ouvrir les yeux sur la manipulation d’une mère, comprennent en général, de mieux en mieux ce phénomène. Il est arrivé, dans les situations que nous avons suivies, qu’ils aient compris alors que des psychologues et des psychiatres ont été manipulés ! Beaucoup, et c’est dramatique quand ils sont experts auprès des tribunaux se font manipuler, ou se laissent berner, ne voient dans l’agresseur qu’une victime, sont attendris ou, à force d’images mentales bien ancrées, ne veulent pas voir la manipulation. Les pervers narcissiques sont des prestidigitateurs.

Que vous soyez une femme ou un homme, vous devez partir et si vous avez des enfants, protégez-les. Si vous êtes un homme, ne dites pas que les juges "laissent toujours les enfants à leur mère" car cela est faux :

Trop souvent, des juges suffisamment intelligents repèrent vite les problèmes, ils savent que les enfants seraient mieux avec leur père. Ils voudraient leur accorder la garde... Hélas, les pères ne la demandent pas toujours. N’oubliez jamais qu’au moment du divorce ou de la séparation, il est plus facile d’obtenir la garde des enfants. Dans un deuxième temps ce serait difficile si ce n’est impossible.

Il faut partir et si vraiment l’on ne peut pas partir tout de suite, car parfois on ne peut pas, il faut alors prendre distance et préparer le départ définitif.

Aidez les enfants à se défendre. Les enfants ont le droit d’être représenté à tout âge. Il n’y a plus de limite d’âge : c’est la notion de discernement qui est prise en compte. Bien entendu, il n’est pas question qu’un juge suive les désirs d’un enfant. D’ailleurs la charge serait trop lourde pour l’enfant . Mais l’enfant a le droit de s’exprimer devant le juge. Il a droit à un avocat gratuitement. Il suffit qu’il écrive au juge et demande qu’on lui accorde un avocat.

Que faire ?

Il ne s’agit pas de faire de la victime une nouvelle vestale. Il faut que la victime comprenne le mécanisme mais aussi qu’elle reconnaisse ses responsabilités, ses faiblesses, ses erreurs et fasse un bilan objectif de sa situation.

La perversité narcissique est une pathologie très spéciale qui ne sera pas reconnue puisque non seulement elle n’est pas dans la nomenclature des pathologies mentales mais surtout c’est qu’elle N’EST PAS une pathologie mentale même si l’agresseur a bien l’air fou ; C’EST UNE PATHOLOGIE DU LIEN ; et la justice ne punit pas la méchanceté car la méchanceté n’est pas un délit.

Contre la malhonnêteté et l’isolement où les pervers narcissiques mettent leurs victimes j’ai toujours pensé que l’intégrité et la solidarité étaient la seule parade.

En France maintenant et dans beaucoup de pays, on commence à s’intéresser à ce phénomène particulier.

Si vous êtes victime accordez-vous de reprendre souffle, de faire le point, en dehors du pouvoir de votre agresseur. En effet, sous sa coupe , vous resterez hélas trop souvent dépendant(e) ou paralysé(e). Quand le pervers sent que sa proie lui échappe, il devient fou de rage.

faites-vous aider. et surtout sachez qu’on s’en sort !

MERCI à vous de ne pas COPIER / COLLER ce texte mais d’apposer un lien vers cet article. Ce qui permettra à vos internautes de trouver un chemin vers une aide réelle.

Jeanne HILLION le 7 juillet 2000

*****************

 [2]

Achetez mon produit sur PriceMinister
  Manipulation Perverse - L'ultime Complot (DVD Zone 2) - Simon Gornick - DVD et VHS d'occasion - Achat et vente

3,00 €

Manipulation Perverse - L’ultime Complot
Comme Neuf
Simon Gornick
2 films manipulation perverse et ultime complot 100 % thriller
Voir ma boutique

Egalement sur PriceMinister : dvd 2, Renault Megane Occasion


ne
Évolution des visites 36447 visites

Récompenses de l’auteur

Récompense pour l’auteur le plus consulté.

cette page est apparue lors de vos recherches suivantes. Vous pouvez poser la question directement en écrivant à l’auteur de l’article :

« violence perverse » (10)
/google.pl (4)
« la violence perverse » (3)
« violence d’un pervers » (2)
« relation difficile pere fils rabaisse mauvais eleve » (2)
« separation manipulateur pervers reve resilience » (2)
« comment reconnaitre La violence perverse » (2)
« pervers timide » (2)
« divorce je peux pas récupérer mes enfants le week end trop de distance » (2)
« LE PERVERS DETESTE L INDIFFERENCE » (2)
« Pervers privé de sa victime » (2)
« comment rester calme face a une pervers » (2)
« parent pervers narcissique psycho somatisations » (2)
« une personne pervers » (2)
« la violence perverse dans la sphere privee » (2)
/k/jeanne-hillio... (2)
« enfant de pervers narcissique » (2)
« poil de carotte assocation » (2)
« pervers narcissique enfant » (2)
« papa devant une pervers au jaf »
« aide face a un pervers »
« la violence pervers »
« VIOLENCE PERVERSE »
« chantage suicide maltraitance psychologique »
« film manipulation pervers en couple »
« psycho manipulateur mitho` »
« manipulateur ment tout le temps »
« mon psy me conseille de couper les ponts avec ma soeur »
« pervers violence »
« préférence flagrante de mon père pour un de mes enfants »
« acceptation railleries mépris debut relation couple psychologies »
« rumeur médisance »
« mon mari m accuse de violence a la concialiation que faire »
« maltraitance fraternelle »
« petit fils de pervers »
« que faire face à un pervers »
« directrice de pensionnat de jeune fille perverses »
« separe le pere de mes enfants est en train de les monter contre moi »
« violence perverse narcissique enfant »
« je viens de rompre avec lui »
« parano pervers »
« jaloux isoler amour manipulation »
« que faire lorsque quelqu’un calomnie lors de soiées privées »
« manipulationperverse.fr relations manipulatrices victimologue »
« violence morale paranoia »
« la violence, maltraitance, mechanceté = mal etre »
« pervers comment s en sortir »
« manipulation perverse après séparation »
« jalousie pathologique et harcelement moral couple »

« violence perverse » (10)
/google.pl (4)
« la violence perverse » (3)
« violence d’un pervers » (2)
« relation difficile pere fils rabaisse mauvais eleve » (2)
« separation manipulateur pervers reve resilience » (2)
« comment reconnaitre La violence perverse » (2)
« pervers timide » (2)
« divorce je peux pas récupérer mes enfants le week end trop de distance » (2)
« LE PERVERS DETESTE L INDIFFERENCE » (2)
« Pervers privé de sa victime » (2)
« comment rester calme face a une pervers » (2)
« parent pervers narcissique psycho somatisations » (2)
« une personne pervers » (2)
« la violence perverse dans la sphere privee » (2)
/k/jeanne-hillio... (2)
« enfant de pervers narcissique » (2)
« poil de carotte assocation » (2)
« pervers narcissique enfant » (2)
« papa devant une pervers au jaf »
« aide face a un pervers »
« la violence pervers »
« VIOLENCE PERVERSE »
« chantage suicide maltraitance psychologique »
« film manipulation pervers en couple »
« psycho manipulateur mitho` »
« manipulateur ment tout le temps »
« mon psy me conseille de couper les ponts avec ma soeur »
« pervers violence »
« préférence flagrante de mon père pour un de mes enfants »
« acceptation railleries mépris debut relation couple psychologies »
« rumeur médisance »
« mon mari m accuse de violence a la conciliation que faire »
« maltraitance fraternelle »
« petit fils de pervers »
« que faire face à un pervers »
« directrice de pensionnat de jeune fille perverse »
« separe le pere de mes enfants est en train de les monter contre moi »
« violence perverse narcissique enfant »
« je viens de rompre avec lui »
« parano pervers »
« jaloux isoler amour manipulation »
« que faire lorsque quelqu’un calomnie lors de soirées privées »
« manipulationperverse.fr relations manipulatrices victimologue »
« violence morale paranoia »
« la violence, maltraitance, mechanceté = mal etre »
« pervers comment s en sortir »

voici les mots clefs utilisés pour atteindre cette page :

Violence ;pervers ;perverse ;perversité ;violence morale ; violence divorce ;amour ; manipulation ; abus ;abuse ;tristesse ; déprime ; incompréhension ; violence perverse ; isolement ; harcèlement ; école ; collège ; lycée ; deuil ; décès ; choc ; divorce victime ; suicide ; mécène pervers ; perversité ; enfant ; adolescent ; cruauté mentale ; respect ; personne ; convoitise ; captation ; vampirisme ; possessivité ; rapacité vampire ; déstabilisation ; faible ; fort ; fragilisation ; méchanceté ; childmobbing ; harcèlement ; maltraitance ; souffrance morale ; violence morale ; bizutage ; humiliation ; solitude ; deuil ; déprime ; dépression ; tristesse ; enfance ; épanouissement ; évolution ; droits de l’enfant ; famille ; convention ; harcèlement privé ; image de soi ; intimidation ; traquer ; somatisation ; rabaisser ; moquerie ; mépris ; désespoir ; pulsion de mort ; autodestruction ; manipulation ; calomnie ; diffamation ; faux ; secrets ; ragots ; rumeur ; médisance ; réputation ; hirigoyen ; gerard lopez eiguer stoll hurni ; mensonge ; menteur ; dracula ; brimades ; injustices ; mobbing ; bullying ; chantage ; duperie ; extorsion ; mystification ; malveillance ; fourberie ; hypocrisie ; fausseté ; duplicité ; tartufferie ; dénigrements ; déni ; dénégation ; supercherie ; dépendance ; des mots qui tuent ; ambiguïtés ; conflit ; pression ; menace ; doute ; abus ; forcedevie ; justice ; pédiatre ; médecin ; psychologue ; assistante sociale ; éducateur ; juge ; psychiatre ; psychologie ; pouvoir ; conviction ; paranoïa ; culpabilité malaise ; soutien ; aide ; écoute ; séduction ; tyrannie ; dominant ; dominé ; rapport de force ; sadisme ; dérision ; narcisse ; narcissisme ; envie ; jalousie ; mytho ; mythomanie ; famille ; dissimulation ; ruse ; ironie ; persiflage ; raillerie ; parano ; paranoia ; olga spitzer ; poil de carotte ; pervers narcissique ; attestation temoignage ; vampirisme au quotidien ; les manipulateurs sont parmi nous ; poile de carotte ; taxage ; retrait de nationalité ; olga spitzer association ; modèl de témoignage en justice ; institut ; se défendre des perverses ; perverse ; pervers et narcissique et violence ; violence perverse aide educative administrative ; amour manipulé ; enfants abandonniques ;juge ;affaires familiales ;garde enfant ;divorce difficile ;séparation ;mésentente ;folie ; points communs procédures civiles et pénales ; Place et controverse du débriefing , émission ; modele atestation ; nazare aga ;enfant manipulateur ; manipulation des sentiments
stress, burn-out, perversion, manipulation, bullying, souffre-douleurs, bouc émissaire, agression, agressivité, relations conflictuelles, inimitiés, méchanceté, conflits de travail, antagonisme, malentendus, brimades, maltraitance, brutalité, critiques, conspiration, complot, cabale, intrigue, harcèlement sexuel, importunité sexuelle, conduites abusives, abus de pouvoir, gestion abusive du personnel, grossièreté, intimidation, pressions, snobisme, incompétences professionnelles ou humaines, manifestations de caractères lunatiques, impolitesses, autoritarisme, représailles, limogeage, mobbing suite à un whistleblowing, bizutage, incivilités, racisme, etc.


[1MISE A JOUR, une loi a entretemps été votée : Jusque-là strictement limitée à la sphère professionnelle, la notion de harcèlement moral s’entend aussi, depuis 2010, au sein des relations de couple, envers les hommes autant qu’envers les femmes. La loi du 9 juillet 2010, relative aux violences faites aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants, condamne par l’article 222-33-2-1 « le fait de harceler son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou son concubin par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale ».

 ;

L’élargissement de la loi au harcèlement moral conjugal vient renforcer la sécurité psychologique dans le couple puisque auparavant, seules les violences physiques étaient punissables.
Par ailleurs, ces dispositions concernent aussi les anciens conjoints ou anciens concubins de la victime, ainsi que d’anciens partenaires liés à cette dernière par un pacte civil de solidarité.

Ce délit est désormais passible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, ou cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende, en fonction de la gravité des dommages subis.

[2aidez l’association en cliquant

********************

Messages

  • pour répondre à votre message, je dois avoir votre adresse e-mail ou une quelconque coordonnée !
    pourriez-vous réécrire svp merci
    ======================================= ======================================== ========================================
    apres etre sortie de l emprise du harcelement de ma mere elle s’en est prise a mon fils en portant plainte pour cous et blessures sur mineurs .
    la justice m a retirer la garde de mon coco qui depuis 2 ans ne sais plus qui ni quoi croire .

    de par ce fait je suis a nouveau maintenu en lien avec ces gens qui m infentilisent , me maintiennent en dépendance financière , m accuse de tous les maux , me traitent de malade , d incabable , de bonne a rien ....
    d ailleur la preuve est que le juge a placé mon fils chez eux ;

    j ai peur pour mon fils : il est de plus en plus a l ouest : faché et triste a cause de moi .

    comment prouver qu il est instrumentalisé ? comment prouver que je suis la victime pas le boureau ? comment proteger mon petit coco qui se demande si il est pas en train de devenir fou ? Pourquoi quand je nomme les choses et dénonce les faits j ai l impression de parler chinois ? on me regarde comme si je venais d’une autre planète ; ce que je raconte est presque considéré comme impossible ( une mère ne fait pas de mal a son enfant) et bien , moi ca m’a mis 39 ans pour digerer que toutes les mères n aime pas leur enfant ; pire il y a des mère qui déteste cette joie de vivre ! l art et la création m ont sauvé de la culpabilité permanente de croire que tout était de ma faute comme on me le disait . Sortir de ses mécanises de défenses auto destructeur et des symptome traumatiques est une chose .... mais ce n est pas la fin : c’est juste le début d un processus qui semble sans fin .
    que puis je faire ? souvent je me dis que mettre fin a mes jours est la seule solution . ce n est pas une vie c ’est une survie .
    notre société commence a peine a nommer ces actes , on le reconnait au travail , dans le couple, a l ’ecole , mais au nivau familliale .... rien ; pourtant c’est du vécu et puis comment le prouver ? comment constituer le dossier ?

    moi , je voudrais juste avancer et oublier le passé ! je voudrais juste qu ils me fiche la paix , enfin ! j ai beau muter ma colere en competence et finir ma formation de coach .... mais c’est dure de se concentrer sur une formation quand chaque minute est meublée par l inquiétude pour mon fils .

    si vous avez des conseils svp aider moi et mon lutin !

  • apres etre sortie de l emprise du harcelement de ma mere elle s’en est prise a mon fils en portant plainte pour cous et blessures sur mineurs .
    la justice m a retirer la garde de mon coco qui depuis 2 ans ne sais plus qui ni quoi croire .

    de par ce fait je suis a nouveau maintenu en lien avec ces gens qui m infentilisent , me maintiennent en dépendance financière , m accuse de tous les maux , me traitent de malade , d incabable , de bonne a rien ....
    d ailleur la preuve est que le juge a placé mon fils chez eux ;

    j ai peur pour mon fils : il est de plus en plus a l ouest : faché et triste a cause de moi .

    comment prouver qu il est instrumentalisé ? comment prouver que je suis la victime pas le boureau ? comment proteger mon petit coco qui se demande si il est pas en train de devenir fou ? Pourquoi quand je nomme les choses et dénonce les faits j ai l impression de parler chinois ? on me regarde comme si je venais d’une autre planète ; ce que je raconte est presque considéré comme impossible ( une mère ne fait pas de mal a son enfant) et bien , moi ca m’a mis 39 ans pour digerer que toutes les mères n aime pas leur enfant ; pire il y a des mère qui déteste cette joie de vivre ! l art et la création m ont sauvé de la culpabilité permanente de croire que tout était de ma faute comme on me le disait . Sortir de ses mécanises de défenses auto destructeur et des symptome traumatiques est une chose .... mais ce n est pas la fin : c’est juste le début d un processus qui semble sans fin .
    que puis je faire ? souvent je me dis que mettre fin a mes jours est la seule solution . ce n est pas une vie c ’est une survie .
    notre société commence a peine a nommer ces actes , on le reconnait au travail , dans le couple, a l ’ecole , mais au nivau familliale .... rien ; pourtant c’est du vécu et puis comment le prouver ? comment constituer le dossier ?

    moi , je voudrais juste avancer et oublier le passé ! je voudrais juste qu ils me fiche la paix , enfin ! j ai beau muter ma colere en competence et finir ma formation de coach .... mais c’est dure de se concentrer sur une formation quand chaque minute est meublée par l inquiétude pour mon fils .

    si vous avez des conseils svp aider moi et mon lutin !

  • Les pervers narcissiques je préfère dire les psychopathes légers sont de vrais poisons.
    J’en ai rencontré une dizaine ds ma vie professionnelle , amicale, sentimentale.
    Et d’autres aussi mais ps en contact ps en lien.
    Au travail mon supérieur à tout fait pr ps qu’on me renouvelle mon contrat ...Alors qu’on m’avait changé de service .
    Il a réussi car il était supérieur hiérarchiquement .
    Amicalement quelques personnes que j’ai fuis quand je n’avais plus aucun doute .
    Sentimentalement idem quelques mois et j’ai fuis !
    Par contre je veux dire aux complices beaucoup trop influençables trop naifs que si vous aidez les pervers narcissiques vous êtes pire qu’eux vous êtes des moutons.
    Vous aidez le mal et détruisez le bien
    Hitler seul il était pas dangereux mais avec tous ses complices et ses moutons les naïfs cette guerre a fais 50 millions de morts !!!!
    Arrêtez d’aidez les pervers de les excuser se sont des malades et ils jouissent du mal qu’ils font se sont des sadiques !!!!
    Les complices c’est quoi vos excuses votre manque de courage votre dépendance affective votre peur ????
    Les pervers sans complices sont insignifiants et c’est pas avec eux qu’on progresse qu’on construit qu’on avance et surtout qu’on échange partage s’eleve ds la vie !!!
    DC oui cela demande du courage et garder un esprit critique ....Mais si vous êtes témoins d’un collègue harcelé ,un ami en détresse,un enfant en danger ....
    Soyez solidaires soyez humains car demain se sera peut-être vous .
    Faut être solidaires pr lutter et contrer les pervers narcissiques .
    Tout ce qui brille n’est ps de l’or quand vous grattez un peu la carapace d’un pervers c’est du poison la haine de l’autre de l’humain de l’amour !!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.