POIL DE CAROTTE

ASSOCIATION pour enfants tristes

Accueil > 2- FAMILLE > 05 TEMOIGNAGES > brimades de "camarades" de classe car plus brillant qu’eux à (...)

brimades de "camarades" de classe car plus brillant qu’eux à l’école

mardi 22 mars 2005, par Jeanne HILLION

Agé aujourd’hui de 44 ans, et ayant moi-même été quelque temps l’objet de brimades de "camarades" de classe au début de mon adolescence, parce que temporairement plus brillant qu’eux à l’école mais d’un milieu plus défavorisé, je peux témoigner ici que sans soutien psychologique, et même si superficiellement on arrive à s’en remettre temporairement, en fait des séquelles peuvent demeurer et resurgir à l’âge adulte.

Pour mon cas, 30 ans après (actuellement en cure de psychothérapie, vers la fin de celle-ci), suite à grave dépression il y a 2 ans en partie suite aux séquelles "mal réglées" de cette période mal élucidée il y a 30 ans ...
A titre secondaire, que pensez-vous qu’au-delà du traumatisme, cela coûte à la collectivité (la sécurité sociale, branche maladie), de devoir traiter le mal en aval, par des médicaments et de l’hospitalisation, alors qu’un travail en amont avec une telle association pourrait éviter ce mal à bien des victimes potentielles ?

Jean